Voir & Dire : un réseau de personnes curieuses de l’art contemporain, un dispositif d’accueil des artistes et de leurs œuvres à Saint-Merry, église du centre de Paris, un lieu d’expositions et de débats, un site internet de formation et de découvertes...




Accueil > Actualité > JEF AEROSOL A RESTAURÉ SA FRESQUE CHUUUUTTT !!!

JEF AEROSOL A RESTAURÉ SA FRESQUE CHUUUUTTT !!!

vendredi 28 septembre 2018

Proche de Saint-Merry, la fresque réalisée par Jef Aérosol en 2011 sur un pan de mur vient d’être restaurée. Par convention, cette commande de la mairie du 4eme ne devait rester qu’un an. Mais sa localisation, face à la grande fontaine de la place Igor Stravinsky, devant la Centre Pompidou et son originalité et son succès populaire l’ont transformée en pièce de patrimoine artistique urbain.
Aussi les propriétaires du mur ont-ils renoncé à l’effacer tandis que des jeunes artistes se sont mesurés à elle en peignant dessus.

Jef Aérosol fait partie de la première génération de street-artistes en France et bénéficie d’une reconnaissance internationale. Pochoiriste, il représente aussi bien des stars de la musique que des inconnus sur les murs du monde entier depuis des décennies.

La fresque représente le visage de Jef Aérosol lui-même, l’index posé devant la bouche pour dire “chut !”. Selon l’artiste, c’est « une invitation à se poser cinq minutes, à tendre l’oreille à des choses que vous n’avez pas l’habitude d’entendre » et à s’écouter « les uns, les autres ».
Cette œuvre incite au calme, à l’écoute, mais aussi à percer son secret. La flèche rouge est la signature de Jef Aérosol, comme sur toutes ses œuvres.

CHUUUTTT !!! A SHORT FILM WITH JEF AEROSOL from Thomas Kimmerlin [Mighty Prod.] on Vimeo.

Singulière par sa taille (350 m2, 22 x 14 m), cette œuvre a nécessité la fabrication de très nombreux pochoirs et l’utilisation de 200 bombes.

Il lui fallait un grand lifting à l’occasion du ravalement de l’immeuble.
C’est l’artiste lui-même qui l’a fait du 21 au 24 août 2018 non plus à la bombe, mais au pinceau.

Photographiée par de nombreux touristes, elle veille sur Saint-Merry, à moins que cela ne soit le contraire.

Mais elle sera toujours défiée par les plus jeunes générations. C’est la loi de ce genre artistique.

JeanDeuzèmes